26 Mar

Sociabiliser – Établir une relation de confiance avec votre gerbille

La gerbille est, à l’état sauvage, un rongeur très attentif à son environnement, cible de nombreux prédateurs et toujours prête à se terrer en cas de danger. Cette attitude se retrouve encore chez nos gerbilles, bien que domestiquées depuis la deuxième moitié du XXème siècle.

Quels paramètres jouent sur son comportement ?

De nombreux facteurs influent sur le comportement de votre gerbille vis-à-vis de vous. Il est important de les identifier, non seulement pour pouvoir interagir avec ce petit rongeur passionnant, mais aussi et surtout pour son bien-être à lui !

La provenance

Lors de l’adoption, plusieurs options s’offrent à vous : animalerie, particulier, élevage ou sauvetage ?
Le choix de l’animalerie, choix de la simplicité, n’est sûrement pas le meilleur pour de nombreuses raisons (reproduction anarchique, aucune manipulation, pathologies génétiques). Si vous choisissez de vous diriger vers un particulier, préférez des amoureux des gerbilles aux personnes peu scrupuleuses faisant enchaîner les portées à leurs animaux. Une bonne indication est de se renseigner sur leurs conditions de vie. Les animaux de sauvetage ont diverses provenances et on peut distinguer plusieurs types d’associations. Il est clair que les animaux sauvés via de petites associations ou en famille d’accueil bénéficient de plus d’attention et sont habitués à l’homme. Il existe aujourd’hui de nombreux éleveurs amateurs dans le monde entier ! Véritables amoureux des gerbilles, ils attachent beaucoup d’importance à avoir des rongeurs sains et sociables et vous proposeront des gerbilles habituées au contact humain depuis leur plus jeune âge.

Son habitat

Un habitat adapté au mode de vie des gerbilles influera positivement sur son comportement. En effet, une petite cage favorisera l’apparence de troubles du comportement. Aussi, la gerbille est un petit animal énergique qui a besoin de se dépenser et d’un habitat stimulant. Offrez-lui de la diversité et vous aiguiserez sa curiosité, de manière générale et à votre égard.

Certains habitats à ouverture latérale favorisent l’interaction avec les animaux. A l’inverse, même si ce n’est pas une généralité, un habitat s’ouvrant sur le dessus peut laisser l’animal associer le contact à un prédateur, et ainsi être surpris. Dans tous les cas, un habitat offrant une vue sur l’extérieur permet aux gerbilles de rapidement s’habituer à son environnement humain.

Il est clair que le mode d’interaction avec votre rongeur conditionne fortement sa relation avec vous ! Nous vous donnerons des conseils pour l’identifier !

Quelle relation entretenez-vous avec vos petits protégés ?

Évaluons maintenant la relation que vous entretenez d’ores-et-déjà avec vos gerbilles…

Au début, il est fréquent que vos protégés soient un peu froussards et c’est bien normal ! Comment réagissez-vous quand vous vous retrouvez vous-mêmes dans un lieu nouveau, sans aucun repère, fraîchement séparé de votre famille ? C’est une étape transitoire en temps normal.

Au fur et à mesure, sa curiosité l’emmène à venir vers vous, à venir chercher de petites friandises et à retourner se terrer dans sa maison illico, mais il est possible de gagner sa confiance.

Cette relation évolue et avec un peu de patience, vos protégés peuvent vous accorder leur confiance en venant d’eux-mêmes vers vous et en grimpant sur vous à la moindre occasion ! C’est un peu la relation idéale que nous voulons tous entretenir avec nos gerbilles !

Si vous reconnaissez vos protégés dans les deux premiers cas, vous pouvez suivre quelques petits conseils pour optimiser votre relation avec eux !

Comment sociabiliser et établir une relation de confiance ?

De nombreuses erreurs sont faites par les débutants et nuisent à cette relation.

Les faux-pas

Comment résister à l’envie de prendre aux creux de vos mains nos petits animaux ? Pourtant, il faut éviter toute précipitation ! Il vous faudra bannir certaines pratiques :

  • Saisir ses gerbilles par la queue
  • Les poursuivre dans leur habitat pour les saisir à tout prix
  • Les surprendre par des gestes brusques
  • Faire du bruit

Les bons points

Parce que la patience est la clé d’une relation de confiance avec vos protégés, voici les étapes d’une sociabilisation réussie :

Vous possédez vos gerbilles depuis peu, elles sont encore farouches. Il faut les désensibiliser à l’Homme. C’est-à-dire qu’elles ne doivent plus le voir comme une source de stress. Approchez-les tout en douceur avec votre main. Vous pouvez remuer la litière pour attirer leur attention et leur proposer quelques friandises quand elles s’approcheront. Au fur et à mesure, elles pointeront le bout de leur nez toujours plus rapidement.

Une fois cette désensibilisation effectuée, vous pouvez approfondir ce travail en les faisant monter d’elles-mêmes sur vous. Placez alors de petites friandises de plus en plus haut sur votre bras. Il se peut que vos gerbilles s’enfuient avec, ce qui est tout à fait normal.

Une fois qu’elles auront associé l’Homme à une récompense, il ne sera pas toujours nécessaire de les gâter de manière systématique. En fait, elles prendront naturellement goût à la liberté en sortant de leur habitat. Gardez en tête que vous êtes source de distraction pour vos rongeurs, en leur offrant aussi toutes sortes d’amusements : herbes, fleurs séchées, lambeaux de sopalin, cartons.

Suivez ces étapes scrupuleusement, renouvelez chacune d’elle autant que nécessaire. N’oubliez pas que chaque individu est différent. Si certains vous envahiront l’épaule en quelques jours seulement, il faudra quelques mois à d’autres… Mais ne dit-on pas que le plus beau n’est pas l’objectif, mais le chemin parcouru ?