La Gerbille de Mongolie

La Gerbille de Mongolie est un petit rongeur de la famille des Muridés

Elle est aussi appelée « Mérione de Mongolie »

Les gerbilles, à l’état naturel, vivent dans les régions semi-désertiques du nord-est de la Chine et de la Mongolie. En captivité c’est la gerbille d’élevage la plus connue. Adaptées à ce milieu hostile, la gerbille de Mongolie a la capacité de ne pas se déshydrater : elle n’a besoin que de 4 ml d’eau par jour et n’élimine que quelques gouttes d’urine. De plus elle arrive à faire des réserves d’eau dans leurs cellules à partir des végétaux humides dont elle se nourrit. En France, elle est considérée comme un animal de compagnie légalement

gerbille animal

Le mâle est plus imposant que la femelle et on peut facilement différencier le mâle de la femelle par sexage. La tête est soudée au corps avec de très petites oreilles rondes. Le corps est compact, couvert d’un pelage lisse de couleur variable, parfois plus clair sur le ventre. Les pattes avant sont petites avec 5 doigts (le pouce est très rudimentaire), les pattes arrière, beaucoup plus longues, ont 5 doigts. Ils sont garnis de fines griffes.

La queue de la gerbille est longue et à poils ras, celle-ci lui sert de contrepoids ou d’appui lorsqu’elle se dresse sur ses membres postérieurs. La queue de la gerbille a la particularité de pouvoir se sectionner pour permettre la fuite. En effet, la peau de celle-ci se déchire laissant une partie des os à nu, jusqu’à ce qu’ils se dessèchent et tombent. Il ne faut donc jamais la saisir par la queue ! En Et oui, la queue de la gerbille ne repousse pas contrairement à celle des lézards…

La gerbille est végétarienne et à tendance omnivore. Elle se nourrit de graines, de végétaux et de certains insectes. Venant d’un environnement désertique ou semi-désertique, la gerbille boit très peu d’eau.

A titre indicatif, un mâle adulte mange environ 8 grammes de nourriture par jour.

Les gerbilles sont monogames et se reconnaissent à l’odeur de l’urine et les phéromones présentes dans la salive. Les gerbilles préfèrent avoir un partenaire de la même couleur. Les mâles participent à l’élevage des petits.

  • Maturité sexuelle : 3 mois pour les mâles, 2 mois pour les femelles
  • Âgé de mise à la reproduction : 10 à 12 semaines
  • Période de reproduction : surtout au printemps
  • Durée de gestation : 24 à 26 jours
  • Nombre de jeunes : 4 à 8 petits par portée
  • Nombre de portées par an : jusqu’à 6
  • Les petits : espèce nidicole, ils naissent nus et aveugles
  • Âgé de sevrage : 1 mois

Sa morphologie est adaptée à la fuite et la gerbille possède des griffes qui lui servent  d’outils redoutables pour creuser autant que des armes de défense. En effet, très souvent lorsqu’elles sont entre elles, les gerbilles sont des bagarreuses.

La gerbille est plutôt diurne et elle a des cycles d’activités de 4 heures

Dans leur habitat naturel, les gerbilles ont peu de prédateurs, mis à part quelques oiseaux et certains serpents. Les périodes d’activité intense alternent donc avec des périodes de repos tout au long du jour.

gerbille-boutiqueLa gerbille creuse des galeries et vit dans des terriers. Elle s’y réfugie lorsque les températures deviennent extrêmes. La température optimale de l’environnement de la gerbille est de 20°C. Mais elle peut supporter des écarts de -18°C à plus de 35°C, mais à la seule condition que l’environnement ne soit pas humide.

Animaux grégaires, ils forment de grands groupes d’une vingtaine d’individus de tempérament plutôt pacifique. Cependant, en période de reproduction lorsque deux mâles sont mis en présence, ils peuvent avoir un comportement belliqueux.

La fourrure de l’animal sauvage est de teinte agouti (gris-brun mêlé de poils noirs) avec le ventre crème et le bout de la queue plus noir.

La gerbille de Mongolie est domestiquée depuis peu. Vingt couples capturés dans la région du fleuve Amour sont introduits au Japon en 1935 pour des recherches scientifiques au Kitasato Institute. Ce rongeur se répand ensuite dans les laboratoires d’Amérique et d’Europe à partir de 1954, quand quatre couples sont envoyés à New York comme animaux d’expérimentation biomédicale. Ce sera le début de l’essor de son élevage commercial dans le monde entier.

Sa résistance à la déshydratation et aux maladies infectieuses ou parasitaires en fait un sujet d’étude apprécié. L’observation de la descendance d’un groupe de gerbilles pendant six ans a permis également l’étude des patrons de robe rencontrés et de leurs gènes pour tenter d’aboutir à la détermination des génotypes des principaux reproducteurs.

Chaque année, environ 100 000 gerbilles seraient utilisées pour la recherche (1999 – 2006)

Une étude a démontré par exemple que des jeunes séparés de leurs parents avant la naissance de la portée suivante, ont la manie de ronger les barreaux de leur cage à longueur de temps.
C’est aussi un nouvel animal de compagnie apprécié car il est très facile à apprivoiser, à élever et à entretenir grâce à ses qualités naturelles. On en trouve à présent de toutes couleurs dans les animaleries.

Les gerbilles doivent rester à plusieurs pour leur assurer une vie sociale épanouie. On peut les garder en couple ou en petits groupes du même sexe, formés avant la puberté pour minimiser les risques de conflits, car introduire un nouvel individu s’avère ensuite particulièrement risqué. Ainsi la gerbille vivant seule depuis plus d’1 année est « condamnée » à rester seule à vie, à moins de procéder, avec patience, à l’acclimatation d’un nouveau compagnon dans son environnement.

Le propriétaire d’une gerbille doit veiller à fournir son rongeur au minimum une cage solide ou un vivarium, garnis d’une litière et de matériaux leur permettant de creuser (bois, carton) et de faire leurs nids, des cachettes (tunnels et maison), du foin, ainsi que du sable ou de la terre à chinchilla pour faire leur toilette et des récipients propres pour l’eau et la nourriture.

Problèmes de santé des gerbilles

Domestiquées depuis peu, les gerbilles d’élevage sont encore remarquablement résistantes aux infections ORL, mais plus fragiles du tube digestif.

L’excroissance des incisives, commune chez les rongeurs domestiques, est due à un mauvais alignement (malocclusion dentaire) ou à une rupture des dents. Elles sont héréditairement sujettes au cholestérol, aux tumeurs et à des crises épileptiformes se déclarant spontanément.

Il convient de ne jamais saisir une gerbille par la queue car elle se brise facilement par une sorte d’autotomie et ne repoussera jamais.

Les différentes variétés colorées

Les éleveurs ont développé différentes variétés de robes à partir du pelage agouti d’origine :

Agoutis : Ces gerbilles ont le ventre clair et un mélange de trois couleurs sur le dos : les poils sont gris à la base, jaunes au milieu et foncés à leur extrémité. Les couleurs agouti (couleur d’origine), agouti gris (chinchilla), cannelle, crème, miel et polaire en font partie.

Unies : En principe, les gerbilles unies n’ont pas le ventre clair et leurs poils sont unis. Il existe diverses variétés : noir, ardoise, ivoire, argent, muscade, safran, muscade argenté et bleu.

Gantées : Elles ont le corps clair et les extrémités sombres. Ces nouvelles variétés sont, entre autres, les gerbilles birmanes (gantées sombre), siamoises (gantées clair), les saphir et les topaze.

Albinos : Les gerbilles au corps blanc et aux yeux rouges sont appelées albinos. Toutefois, l’albinisme réel est rare et la queue ou les yeux sont généralement plus sombres. Les couleurs himalaya et blanc en font partie.